Votre conduit de cheminée 2017-06-07T13:57:14+00:00

Comment choisir son conduit de cheminée ?

Le conduit de cheminée

Le conduit de cheminée est un élément essentiel de l’installation de votre solution de chauffage individuel.

Sa fonction est d’évacuer les gaz de combustion hors de la maison, le plus rapidement possible et en toute sécurité.

  • Le tirage de la cheminée est influencé par de nombreux paramètres : hauteur, section, matériau, dévoiements, type et position de la souche, facteurs climatiques et géographiques, proximité de bâtiments plus hauts que la souche.
  • Certains systèmes sont munis de dispositifs réglables permettant de s’adapter au tirage naturel de la cheminée, mais seulement dans une certaine limite. D’où l’importance de choisir un appareil qui sera adapté à une cheminée existante (ou la nécessité de transformer la cheminée si son tirage est insuffisant : tubage, chemisage, modification de la souche).
  • Pour garantir un bon fonctionnement de l’appareil, le conduit de cheminée doit être protégé des variations de température pour éviter un refroidissement rapide des fumées (risque de condensation), et il doit également pouvoir être entièrement ramoné.
  • Les sections horizontales ne sont pas interdites mais fortement déconseillées, car elles ralentissement fortement l’évacuation des fumées (une telle section doit également être équipée d’un dispositif permettant l’inspection et le ramonage). De manière générale, le raccordement et le conduit doivent être le plus vertical possible afin d’assurer une fluidité maximale pour l’évacuation fumées.

Le fonctionnement

Un conduit de cheminée peut fonctionner selon 2 tirages différents  :

  • Soit par « Tirage naturel ». Dans ce cas, c’est la différence entre la température des fumées et l’air extérieur qui créera le mouvement ascendant du tirage naturel.
  • Soit par « Tirage équilibré ». Ici, c’est l’échange thermique entre un conduit d’amenée de l’air comburant et un conduit d’évacuation des gaz brûlés qui, sous certaines conditions, créera le mouvement ascendant des fumées et descendant de l’air frais. Pour le tirage équilibré, on parlera alors de conduit de fumée « concentrique ».

Avec l’évolution des performances des appareils de chauffage, il est devenu indispensable de concevoir le conduit de cheminée en fonction de l’appareil choisi et ce, tant en neuf qu’en rénovation.

L’installation de chauffage en fonctionnera que si le tirage est adapté et bien réalisé, si le tirage est trop faible le bois brûle difficilement, le chauffage est insuffisant et cela entraîne de la pollution. Au contraire, si le tirage est trop fort, le bois brûle trop vite, ce qui entraîne une surconsommation et un mauvais rendement.

 

Le conduit de fumée à tirage naturel
Le conduit de fumée à tirage équilibré

Utilisation d’’un extracteur de fumée

Face à un conduit de cheminée posant des problèmes de refoulement des gaz de combustion, il faut d’’abord chercher à mettre le conduit en conformité pour tenter de résoudre le problème. Par exemple, un débouché de fumée sous-faîtière risque de refouler. Si la rehausse de ce conduit est possible, on aura résolu le problème simplement.

Néanmoins, l’’expérience et la variété des situations montrent qu’’il est parfois plus rapide ou plus économique de faire appel à un extracteur de fumées pour résoudre le problème.

On distingue 3 types d’’extracteurs :

  • Les dispositifs « statiques » : leurs formes sont étudiées en vue de créer une déviation de l’air ou un effet « venturi » sur le débouché des fumées. Ils peuvent résoudre les problèmes épisodiques de faible contrepression.
  • Les dispositifs « mécaniques » : mus par la force du vent, ils exerceront une aspiration dans le conduit d’autant plus importante que la force de la contrepression exercée (le vent), ce qui est l’’effet recherché. À noter que, même sans vent, ils ont une fonction d’’extracteurs statiques.
  • Les extracteurs « électriques » : il s’’agit de véritables ventilateurs électriques posés au sommet du conduit qui, via un variateur de vitesse, aspireront les fumées vers l’’extérieur. Ils sont particulièrement indiqués dans le cas de conduits trop petits ou présentant des pertes de charges trop importantes pour un tirage naturel normal. Ils doivent être convenablement dimensionnés par rapport au volume des fumées à évacuer et aux pertes de charges calculées. Une fois installés, ils doivent toujours être allumés lorsque l’’appareil est en fonction.

Dans tous les cas, ces appareils doivent avoir été conçus pour une utilisation en « haute température » et être marqués « CE » pour cette utilisation.

La distribution de chaleur