Les combustibles bois 2017-06-07T14:52:15+00:00

Comment choisir son combustible bois ?

Bûches, plaquettes ou pellets ? Chaque type de combustible bois a ses caractéristiques en termes de budget, rentabilité et stockage. Il est à noter que chaque combustible bois exige un système de combustion adapté.  Le type d’essence, la composition, le taux d’humidité et la densité du bois sont également à prendre en compte dans le choix du combustible.

 

Composition des combustibles bois – uniquement du bois naturel !

Dans tous les cas, les combustibles bois qui ont subi des traitements chimiques sont à proscrire. Ils libèrent des particules toxiques et encrassent vos appareils et conduits. Le combustible bois doit être exclusivement composé de bois naturel

L’utilisation de combustibles bois non-adaptés entraîne, en raison des émissions élevées, des conséquences néfastes pour l’environnement et des problèmes de voisinage. De plus, les substances nocives générées peuvent endommager votre âtre et votre cheminée, et donc engendrer des frais de remise en état.

Toute une série de matières sont donc à proscrire :

  • Le bois traité et les déchets de bois :
  • Les briquettes d’écorce
  • Les matériaux synthétiques en tout genre
  • Toute forme de déchets

Humidité du bois

Toute forme de bois énergie contient une part d’humidité. Cette humidité est généralement exprimée en pourcentage de la masse totale ou masse humide (bois + eau) . En fonction du combustible et de son degré de séchage, cette humidité peut varier de 50 % à quelques pourcents.

En « captant » une partie de la chaleur pour son évaporation, l’eau contenue dans le bois :

  • Diminue la température de combustion
  • Provoque une combustion incomplète
  • Engendre l’émission de substances polluantes (monoxyde de carbone, oxyde d’azote, composés organiques volatils)

On observe que l’humidité influence grandement (à la baisse) la quantité d’énergie produite par le bois lors de sa combustion.

 

Graphique : Effet de l’humidité du bois sur l’énergie produite par un kilo de bois lors de sa combustion

 

Il est primordial de s’assurer que le bois soit bien sec. En effet, un bois humide entraîne un gaspillage d’énergie et provoque l’encrassement des conduits. On reconnaît une bûche sèche à ses fentes et à son poids léger. En général, un bois est complètement sec après deux années de séchage. Pour protéger vos combustibles contre l’humidité, veillez toujours à les stocker dans un endroit sec et ventilé.

 

 

Voici ci-contre un tableau indiquant le pouvoir calorifique (PCI) d’une bûche de bois d’1 kg en fonction de son taux d’humidité

Ce tableau permet par exemple d’observer qu’en brûlant des bûches à 30 % d’humidité plutôt que des bûches à 10 %, il y a une perte de 25 % d’énergie, soit d’1 bûche sur 4 !

 

 

Bon à savoir

Un kilo de bois parfaitement sec a un contenu énergétique (ou PCI)  d’environ 5 kWh/kg quelle que soit l’essence choisie (la contenu énergétique est plus au moins équivalent selon les essences).

5 kWh/kg c’est l’électricité consommée par 5 lavages en machine AAA ou au travail développé par un sportif de haut niveau courant pendant 55 heures !

 

Type d’essence de bois

les différentes essences de bois ont des pouvoirs calorifiques différents. Les résineux produisent beaucoup de chaleur mais ils se consument très vite et encrassent les cheminées. Mieux vaut donc privilégier des bois durs qui se consument plus lentement. Exemple: hêtre, charme, frêne, chêne et arbre fruitiers.

 

Densité du bois

Certains combustibles bois, comme le bois bûche, sont vendus en unités de volume. Le volume réel de bois contenu dans un volume en vrac dépend de la section et de la rectitude des bûches, qui sont traduites dans le coefficient d’empilage, toujours compris entre 0 (100 % vide) et 1 (100 % bois).

Dans le cas du bois bûche, l’unité de référence est le stère. Pour des bûches relativement régulières, on peut considérer que le coefficient d’empilement est d’environ 0.6, ce qui veut dire qu’un stère de bois équivaudra à approximativement 0.6 m3 de bois plein. Si ces bûches sont recoupées en sections de 50 ou 33 cm, elles occuperont un volume plus réduit.

 

Un stère de bois bûche (unité non officielle) correspond au volume occupé par un tas de bûches d’1 m de long, disposées sur 1 m de largeur et 1 m de hauteur.

 

 

 

 

Comparaison du prix des combustibles bois
Les pellets / granulés de bois
Les bûches et bûchettes
Les plaquettes

Centre de préférences de confidentialité

Fermer votre compte ?

Votre compte sera fermé et toutes les données seront définitivement supprimées et ne pourront pas être récupérées. Confirmez-vous ?